Port de Sidi Ifni

SITUATION GEOGRAPHIQUE Situé à 29° 22' Nord et 11° 11' Ouest sur la côte Atlantique Sud à 160 Km au Sud d'Agadir, le port de Sidi Ifni est à vocation de pêche.

HISTORIQUE

Port de Sidi IfniL'accès par voie maritime était sommaire. Les navires ancraient au large, leur cargaison étant transportée à bord de canots et débarquée sur la plage qui longe la cité.
Le premier projet de port date de 1945. Mais il est resté sans suite. Le phare de Sidi Ifni fut construit en 1949. En 1950, un deuxième projet fut étudié, puis abandonné. La principale difficulté provient de l'absence de tirants d'eau suffisants à distance raisonnable, de la fréquence élevée de fortes houles et des vents violents, à qui il arrivait de souffler sans arrêt durant plusieurs jours. Un troisième projet fut confié en 1955 à la société Cubiertas. Mais une fois encore il est resté en suspens jusqu'en 1962. Le projet consistait à construire à 1300 mètres de distance, un quai-îlot d'accostage haut de 12 mètres, enfoncé dans l'océan à 13 mètres de profondeur, relié à la terre ferme par un ingénieux mécanisme conçu par la firme française Neyrpic. Il était constitué d'un téléphérique puissant, équipé de wagonnets auto-tractés d'une puissance de 260 chevaux et renfermant le poste du conducteur. Une plate forme accrochée en dessous du wagonnet servait au transport des marchandises et des passagers. Les travaux commencés en 1962, furent achevés en 1965. Ce système, unique au monde, a coûté à l'époque l'équivalent de 40 millions de dirhams. Cette technique présente l’avantage d'éviter l'ensablement, car tout bassin côtier protégé, se trouvant à proximité de ressources sédimentaires, se transforme rapidement en piège à sable ; ce qui réduit les tirants d'eau, et rend en conséquence le port inutilisable. Destiné à la pêche et décidée en 1980, la première tranche du nouveau port fut réalisée de 1984 à 1988, et mise en service en 1989. Puis de juillet 1999 à août 2000, le port fit l'objet d'une nouvelle extension.

LE PORT AUJOURD'HUI

Les palangriers, barques en bois de cinq mètres environ, sont plus de 20 000 sur toute la côte marocaine. La plupart de ces barques sont construites à Essaouira. Des barques qui affrontent les gros rouleaux, la houle de l'Atlantique et qui possèdent des qualités marines exceptionnelles. Deux formes de pêche sont pratiquées : la pêche côtière artisanale dont le produit est constitué de poissons de marée à haute valeur marchande et se pratique essentiellement au niveau des petits centres de pêches(aftas) ; et la pêche industrielle pratiquée au port de sidi ifni et dont le produits sont destinés tant à la consommation qu'aux conserveries et usines de fabrication.

Travel portal of Tiznit in twitter©2005-2011 Tous les droits sont réservés Tiznit - Maroc - Tiznit.org Email Facebook